Salut ... j'espere que ca va bien? si c'est possible on peux se connaitre

pacco Indice de confiance : 4.5 / 5Indice de confiance : 4.5 / 5Indice de confiance : 4.5 / 5Indice de confiance : 4.5 / 5Indice de confiance : 4.5 / 5
Salut ... j'espere que ca va bien? si c'est possible on peux se connaitre
mail Envoyez un message à pacco
Envoyer
Son annonce
Je suis enfiévré de toi, mon doux et tendre oiseau des îles, toi qui m'as fait découvrir cet archipel inconnu qu'est l'amour Je n'ai qu'une envie me coller contre toi, goûter, savourer ta tendre peau si douce. Me faire dorloter par toi, ma douce et petite déesse câline. Ma plume est chaque jour davantage, dépendante de ton souvenir. J'ai un besoin absolu et vital de ce visage qui me sourit dans la clarté du matin, heureuse, comblée enfin. Je n'ai point l'intention de vivre dans mon seul souvenir, il est morose et si fade, à la longue, à vrai dire. Pareil à un malade sans remède j'erre dans les volutes vaines des imaginaires plaisirs. Ton ombre voluptueuse plane sur chacun de mes jours. Je ne peux que me rappeler que de présence si douce, si rassurante, si féminine. Ressasser ces souvenir d'hier me pèse, me fait languir, et finalement me perd. Car rien ne vaut ta douce voix, caressante et enfantine, tes mains si pleines de mille attentions, si généreuses, si sublimes. Ta présence incarnée est mon unique remède, petite colombe, parfois en cage, mais toujours si altère. J'aspire encore et encore et encore à te voir, voilà donc mon unique espoir. Tu es mon soleil se levant sur les dunes du désert. Share to Facebook13Share to Google+Share to TwitterShare to PinterestShare to LinkedInShare to EmailShare to Plus d'options...387 Je suis enfiévré de toi, mon doux et tendre oiseau des îles, toi qui m'as fait découvrir cet archipel inconnu qu'est l'amour Je n'ai qu'une envie me coller contre toi, goûter, savourer ta tendre peau si douce. Me faire dorloter par toi, ma douce et petite déesse câline. Ma plume est chaque jour davantage, dépendante de ton souvenir. J'ai un besoin absolu et vital de ce visage qui me sourit dans la clarté du matin, heureuse, comblée enfin. Je n'ai point l'intention de vivre dans mon seul souvenir, il est morose et si fade, à la longue, à vrai dire. Pareil à un malade sans remède j'erre dans les volutes vaines des imaginaires plaisirs. Ton ombre voluptueuse plane sur chacun de mes jours. Je ne peux que me rappeler que de présence si douce, si rassurante, si féminine. Ressasser ces souvenir d'hier me pèse, me fait languir, et finalement me perd. Car rien ne vaut ta douce voix, caressante et enfantine, tes mains si pleines de mille attentions, si généreuses, si sublimes. Ta présence incarnée est mon unique remède, petite colombe, parfois en cage, mais toujours si altère. J'aspire encore et encore et encore à te voir, voilà donc mon unique espoir. Tu es mon soleil se levant sur les dunes du désert. Share to Facebook13Share to Google+Share to TwitterShare to PinterestShare to LinkedInShare to EmailShare to Plus d'options...387 Je suis enfiévré de toi, mon doux et tendre oiseau des îles, toi qui m'as fait découvrir cet archipel inconnu qu'est l'amour Je n'ai qu'une envie me coller contre toi, goûter, savourer ta tendre peau si douce. Me faire dorloter par toi, ma douce et petite déesse câline. Ma plume est chaque jour davantage, dépendante de ton souvenir. J'ai un besoin absolu et vital de ce visage qui me sourit dans la clarté du matin, heureuse, comblée enfin. Je n'ai point l'intention de vivre dans mon seul souvenir, il est morose et si fade, à la longue, à vrai dire. Pareil à un malade sans remède j'erre dans les volutes vaines des imaginaires plaisirs. Ton ombre voluptueuse plane sur chacun de mes jours. Je ne peux que me rappeler que de présence si douce, si rassurante, si féminine. Ressasser ces souvenir d'hier me pèse, me fait languir, et finalement me perd. Car rien ne vaut ta douce voix, caressante et enfantine, tes mains si pleines de mille attentions, si généreuses, si sublimes. Ta présence incarnée est mon unique remède, petite colombe, parfois en cage, mais toujours si altère. J'aspire encore et encore et encore à te voir, voilà donc mon unique espoir. Tu es mon soleil se levant sur les dunes du desert
Son profil
Son Pseudo pacco
Son age 38 ans
Il recherche une femme
Il résiderais

Tunisie 2009 Manouba Tunisie 2009 Manouba

Sa situation Célibataire
Ses yeux sont Bleu
Ses cheveux sont Noir
Sa taille 182 cm
Son poids 74 kg
Fumeur Fumeur Régulier
Buveur Bois à l’occasion
Il a des enfants Non
Sa religion Musulmane
Son niveau d'études BAC
Sa profession Architecture
Son caractère Calme
Signe astrologique Balance
Activités Sportives Football, Arts martiaux, Arts martiaux
Ses loisirs Art, Art, Art